lundi 9 mars 2015

LES VRAIES VICTIMES DE LA MODE

https://www.youtube.com/watch?v=IvHt5BmxdkQ

LES VRAIES VICTIMES DE LA MODE - Soutenir une cause

Introduction, développement, conclusion :

1. Quelles images, quels personnages, quelle scène apparaissent sur l'écran? Décrivez en 5 lignes

2. Quel est le sens de cette opposition? Expliquez en 5 lignes

3. Qu’est-ce qu'un salaire de misère?

4.  Quels sont les besoins de base?

5. Quelles sont les conséquences de ce problème?

6. Que font les entreprises?

7.  Que font les gouvernements des pays producteurs?

8. Que peut-on faire pour soutenir cette cause?


Vocabulaire et grammaire: 

1. Complétez avec des adjectifs de la vidéo

Un travail ______________
Un salaire _____________, ________________, ___________________
Un cas _____________
Des _______________ heures supplémentaires
Conséquences ______________________
Les soins _____________
Des pays _____________
Un combat ______________
des coûts ____________
Des conditions _________________
Une _____________ différence
Une existence ________

2. Identifiez les verbes:

______________, ____________  un salaire
_____________ les besoins de base
_____________ partie du quotidien
_____________ un combat
_____________ des contrats
____________ les salaire
____________ dans des conditions inhumaines
_____________ dignement
____________ prêt a faire quelque chose

3. Relevez les expressions de la vidéo en utilisant l’impératif

________________ __________ avec nous!

_______________ une vidéo de protestation avec ton message personnel aux entreprises!

______________ d'abord la marque, __________ ton message et __________ le en ton nom


Donner son avis:

1. Expliquez en 5 lignes l’opposition "victime de la mode" / "vraie victime de la mode"

2. Que pensez-vous de cette problématique?

40 commentaires:

  1. Quand j´ai lu le titre de la vidéo, j´ai cru que les victimes de la mode étaient les compulsives buyers, donc j´ai été très surprise de connaitre que les vrais martyres de la mode et des vœux des personnes occidentaux sont les orientaux, spécialement les femmes, qui travaillent pour nous. Je croie que c´est inacceptable que les gouvernements des certains pays fixent des salaires en dessous des salaires de subsistance. Même s´il est importante d´avoir des faibles coûts de production, ceux autorités doit se préoccuper de la santé et la bonne qualité de vie de ses civils. Cependant les coupables ne sont pas seulement les personnes qui fixent ces salaires, mais aussi nous tous qu´achetons de plus en plus de vêtements et des produits fabriqués aux faibles coûts de production.

    Lucía Moya Tamariz
    5to Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  2. Malgré tous les changements que le monde a souffert comme l'égalité des sexes, la diversité de la sexualité, l'interdiction du travail des enfants, entre autres changements; nous vivons encore dans une société aveugle. La vérité est que l'esclavage est toujours partie de nous. Dans la vidéo nous pouvons voir les conditions inhumaines où de nombreuses personnes vivent. Indépendamment de les différences sociales et culturelles, ils sont encore des êtres humains vivent. La marginalisation de ces faits rend le reste du monde compte des actions commises par de nombreux pays. Hommes et femmes vivant dans des situations que nous ne pouvons imaginer.

    José Eduardo Quintana Sarmiento
    2ndo Eucaliptos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Correction:

      Les situations dans que certaines hommes et femmes vivant toujour sont inimaginables. Les déplorables forme dans que le information de ces problèmes est communiqué resulte en le manque de connaissance de ces faits. La vérité est que l'esclavage fait toujours partie de nous. Je pense que nous vivons dans une société aveugle et inégal.

      José Eduardo Quintana Sarmiento
      2ndo Eucaliptos

      Supprimer
  3. Cette vidéo nous montre clairement les conditions inhumaines dans lesquelles les travailleurs des grandes entreprises de mode à travers le monde vivent. Et comme un salaire décent pourrait améliorer considérablement leurs conditions de vie. Partout dans le monde il y a des acheteurs compulsifs, sont obsédés par acheter beaucoup de vêtements, plusieurs fois sans avoir besoin. Les employés de grandes entreprises dans l'industrie textile, n’ont pas toujours le traitement qu'ils méritent. Dans la vidéo, nous voyons comment ils n’ont pas accès à son nécessites basiques pour une bonne vie, comme la santé, l’alimentation, les heures de repos, etc. Je pense que ceux qui dirigent les grandes entreprises dans l’industrie textile, ont à se soucier de la qualité de vie que leurs travailleurs méritent. De la même façon, les dirigeants doivent assurer les droits pour tous les travailleurs, afin de disposer un bon environnement de travail.

    RépondreSupprimer
  4. Les multinationales se déplacent souvent leurs usines vers des pays comme l'Inde ou la Chine parce que ces normes de travail pays sont moins strictes que dans ètres pays comme la France ou l'Espagne, ainsi que la main-d'œuvre et les matériaux sont beaucoup plus varatos, mais cela pourrait évité si les gouvernements des pays comme l'Inde ou la Chine reformans proposées travail et une augmentation de salaire qui permettrait d'accroître la qualité de vie de ses citoyens, mais aussi la faute des clients parce que même si nous savons leurs politiques et de production ne font rien et regarder l'autre lated et qu'il fait les gouvernements du monde.
    Jose Campos (Abedules)

    RépondreSupprimer
  5. Dans la vidéo, je peux voir que une personne qui travaille en une Enterprise de textiles, sont mauvais traitements. Une personne qui travaille ne peux pas passer beaucoup heures travaillant recevant un salaire qui ne atteindre pour vivre dignement. Tous les personnes a les droits de avoir une bonne santé, une bonne alimentation et travailler les heures qui est dit en la loi, non plus. Je pense que le principal coupables de ça c’est la gens qui acheté c’est choses sans nécessiter et les présidents de las Enterprise qui n’importe pas avec les gens qui travaille pour lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Correction

      Dans la vidéo, je peux voir que les personnes qui travaillent dans l’Enterprise de textiles, sont mal mule en traitements. Une personne qui travaille ne peut pas passer beaucoup d’heures au travail pour hourder un salaire qui n’est pas suffisant pour vivre dignement. Tous les gens ont le droit d’avoir une bonne santé, une bonne alimentation et travailler les heures que la loi ordonne, pas plus. Je pense que le principaux coupable de ça c’est les gens qui achètent ces choses sans savoir besoin et les présidents des entreprises qui ne s’intéressant pas doux gens qui travaille pour eux.

      Supprimer
  6. Aujourd'hui nous avons beaucoup de problèmes et ce que nous devons faire est la lutte. Il est inhumain que les gens ne ont pas assez pour vivre décemment parce que tous mérite un foyer, l'éducation, la nourriture, la médecine ect .. Les victimes sont les personnes qui ne sont pas traités de manière équitable et qui ne leurs droits sont respectés. Je pense que vous devriez faire un changement partout que cette situation est donné comme cela se produit dans le monde entier et parfois nous ne réalisent pas l'effet qu'ils provoquent. Enfin des gens qui achètent devez nous contrôlent également et nous ne devrions pas acheter dans des endroits que les droits des individus ne sont pas respectés.

    Karen Izquierdo
    Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  7. En voyant la vidéo, j’ai pensé sur l’injustice que beaucoup de personnes vivent. Vraiment, je ne peux pas croire les choses que l’homme est capable de faire pour avoir plus et plus d’argent. C’est très triste le fait que de pays producteurs ne veulent pas payer un salaire minimum, même pas pour qu’un autre personne peuvent vivre dignement. Donc, je pense que la vidéo a tout la raison pour dire que les vraies victimes de la mode sont tous les couturiers qui essaye de continuer à battre pour avoir un vie avec les nécessites de baisse. Aussi, je crois que les autres victimes de la mode sommes nous. Parce que comme nous ne connaissons pas les conditions ou les personnes travaillent pour les grandes usines, nous ne pouvons pas suivre un changement, ce qui est une triste réalité.
    Peut être, un jour nous allons être capable de faire un vrai développement pour que tous ont un vie digne et un salaire suffisant pour tous ces nécessites.

    Ana Rafaela
    (Eucaliptos)

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que c’est une problème très grave parce que des droits des femmes qui travaille ici, ne sont pas respectes. Elles n’ont pas une vie digne parce que elles ne reçoivent pas le salaire minimum. Dans la vidéo nous sommes invités à participer de cette campagne pour exiger notre magasin favori de avoir un contrat digne pour des couturières. Si nous coopérons cette situation peut changer.


    Nicole Burneo Del Salto
    5 Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Je pense premièrement que de nos jours plusieurs existent des injustices vers les pauvres personnes. Dans la vidéo on voit aux personnes qui travaillent dans indrustrias des textiles et ne reçoivent pas de salaire avec lequel ils peuvent avoir une vie stable. Les employés travaillent des heures et autant qu'ils travaillent 24 heures il ne les atteint pas pour subsister. Je crois finalement que les personnes devraient avoir la conscience des employés qui travaillent dans ces industries parce qu'ils ont le droit d'avoir une vie stable.
    Camila Santander
    Abedules

    RépondreSupprimer
  11. À mon avis, le problématique des victimes de la mode est inacceptable. Ce n'est pas juste d'avoir des femmes en Asie qui travaille en conditions misérables. On doit payer les travailleurs le salaire de subsistance , ce n'est pas possible que le salaire minimum est en dessue du salaire de subsistance. La mode n'est pas très important pour moi, pourtant, je croie que la qualité de vie des personnes c'est plus important.
    Shabnam Santos
    5to Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  12. Pour moi, c’est inacceptable que n’importe qui, et n’importe pas leur origine, être traité de cette manière. Tous ont le droit de recevoir une rémunération adéquat, un salaire de subsistance. Les conditions de travail sont inhumaines, et elles travaillent heures consécutives. Les femmes peuvent apporter beaucoup de problèmes de santé, mais sans un salaire minimum elles ne peuvent pas payer le médicine et plus de autres choses. Par exemple une bonne éducation pour ses enfants, une bonne nourriture pour sa famille, un logement en bonne état, etc. Des grandes entreprises influencent dans le gouvernement de pays comme le Bangladesh et la Chine pour fixer le salaire minimum pour être inférieur au salaire de subsistance, cela devrait être interdit par la loi. Je suis d'accord de faire des campagnes pour arrêter cet abus à ces femmes.

    Sara Bermeo
    5to Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  13. Quand je ai vu la vidéo, la première chose que je pensais que les victimes étaient des acheteurs, afin qu'ils acheter des vêtements à des prix élevés, mais ensuite je ai entendu qu'ils travaillaient ils travaillent pendant de longues heures et sont payés moins que le salaire minimum, de travail restent au même niveau et ne peuvent pas progresser parce qu'ils vivent dans une dette constante pour les bas salaires, et me fait du bien de cette fondation qui aide les vraies victimes, car il ne est pas seulement une dette, est le manque d'éducation et de la nutrition au leader de la mode

    Thomas Leoro
    2do Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  14. Dans l'industrie textile en Asie et en Amérique latine, le salaire minimum légal que les employées et employés touchent pour une journée normale de travail ne permet pas à une famille de vivre dans la dignité. les conséquences de ce problème sont cachées de notre vie quotidienne, personnes qui travaillent pratiquement à répondre aux besoins du monde , sont les plus nécessiteux. Ces familles ne peuvent pas donner une bonne éducation ou nourrir leurs enfants, en raison de leurs besoins, l'acquisition de médicaments est commun, car ils sont exposés à la maladie. Cela est dû au salaire minimum qu'ils reçoivent en échange de l'exploitation dans leur travail

    Domenica Tapia
    Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  15. J'ai pensé que la vidéo était de les gens qui s'habillent bien et est toujours à la mode. pensaient que les victimes de la mode portaient des vêtements coûteux et marque, mais j'ai réalisé que les vrais victimes de la mode sont ceux qui font la mode. Parce que pour faire les vetements, les personnes doit travailler de longues heures, jour et nuit et ils ne sont pas bien payés.

    Daniela Rodríguez- Eucaliptos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Correction

      J'ai pensé que la vidéo parlait des gens qui s'habillent bien et sont toujours à la mode et que les victimes de la mode portaient des vêtements coûteux et de marque, mais j'ai réalisé que les vrais victimes de la mode sont ceux qui font la mode. Parce que pour faire les vêtements, les personnes doivent travailler de longues heures, jour et nuit et elles ne sont pas bien payés.
      Quand j'ai vu la vidéo, j’ai réalisé que les gens qui travaillent dans les grandes industries ont une grande responsabilité et doivent travailler dur.
      Ce que me dérange c’est que les personnes qu’ont de l’argent, seulement pensent en leur bien - être.

      Supprimer
  16. Aujourd’hui les mêmes autorités sont responsables des salaires misérables parce qu’ils signent le contrat avec des grandes entreprises textiles et aussi nous qui achetons les produits de ces industries. Les victimes sont les personnes qui travaillent dans les industries pour salaries minimum et ils ne peuvent payer ses besoins. En conclusion c’est un travail très difficile, inhumain et injuste ou las conséquences sont pour les enfants.

    Martin Cox
    Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  17. Pour  "victimes de la mode" je pensais que la vidéo se réfère à compulsive gens, et si la vidéo ne parlait de ces gens, j’avais raison sur la question de l'impulsif, parce que la vidéo montre comment l'humain ne pense pas aux besoins d'une personne et il abus ses compétences compulsivement. Avec «victimes de la mode" on se réfère aux victimes derrière toute l'affaire de la mode, tous ces personnes exploités et forcés de "faire de la mode". Je pense que ce problème doit être arrêté immédiatement, parce que les responsables de cette situation vont continuer forçant les ouvriers sans relâche il viendra un moment où ils ne peuvent pas travailler plus, est inhumain de penser à l'argent que vous gagnez grâce aux efforts d'autres et ne penser pas les conditions dans lesquelles ces personnes vivent.

    María Paz Andrade

    2 Abedules

    RépondreSupprimer
  18. À mon avis, c'est inacceptable que beaucoup de femmes en Asie souffrent pour un salaire de misère que ne couvre qu'un faible pourcentage des besoins de base, comme les médicaments, le loyer, et la nourriture. Tous les gens ont le droit d'avoir une vie avec dignité et respect. Vraiment les actions des pays producteurs sont inhumaines mais nous devons faire conscience de ce problème pour trouver une solution immédiatement.

    Carolina Larco
    2 Abedules

    RépondreSupprimer
  19. Le video parle des vraies victimes de la mode, les persones qui sont exploités dans les fabriques, gens qui travaille trés fort pour salaires misérables, personnes qui sont discrimineés par les grandes enterprises, et exploités par le governement de ses paises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cette situation est trés problematique et dégradante por les gens qui travaille pour les grandes enterprises, parce que le travail de ces gentes n'est pas apprécié, et cettes personnes ne pouvent pas se permettre de payer pour l'ecole de ses fils, et comme ça, le cycle continues.

      Supprimer
  20. Dans mon avis, n’est pas juste que les personnes qui fabriquent de vêtements doivent souffrir pour un salaire minimum et ils doivent passer pour faim, un mauvais style de vie et aussi ils ne peuvent payer ses besoins de base. Nous devons réfléchir sur cette situation actuelle, parce que nous devons tomber en compte que les prix des vêtements sont chers et les personnes qui reçoivent le salaire de misère, souffrent tout le temps, Donc évidement le gouvernement prend tout l’argent qui est correspondant à ses ouvriers. Finalement je pense que cette vidéo nous faire réfléchir et nous invite pour faire campagnes pour sauver ce type d’agression économique et moral.

    RépondreSupprimer
  21. À mon avis ce problème est inadmissible parce que les ouvrières qui travaillent dans les pays producteurs comme l’Inde, le Bangladesh et la Chine doivent souffrir à cause des intérêts économiques des gouvernements qui se battent pour gagner le contrat de la production textile des entreprises importantes. Les gouvernements baissent les salaires de subsistance d’ouvrières pour avoir les coûtes plus faibles de production, mais ce salaire couvre seulement le 20-60% des besoins base comme l’alimentation, l’éducation, le loyer et les médicaments. Comme résultat ça cause des problèmes sérieux dans la santé et bien-être de la population, qui à son tour affectent l’économie de ces pays énormément parce que les gouvernements doivent investir ses ressources monétaires pour résoudre les problèmes qui sont présent à cause de l’exploitation que 30 millions d’ouvrières et ouvriers souffrent toujours.

    Ana Beatriz Dueñas
    5to Abedules

    RépondreSupprimer
  22. Je pense que c´est mauvais que beaucoup des gens particulierement les femmes souffrent beaucoup, parce que elles reçoivent un salaire de misère. Elles ne peuvent pas avoir une bonne éducation et elles ne peuvent pas acheter des aliments et des médicaments pour sa famille. Je pense que tout les personnes ont le droit de vivre bien et nous devons aider ces gens.
    Daniela Ramos
    Abedules

    RépondreSupprimer
  23. Je pense que le vidéo a fait moi considère cette problématique que cette très présente dans les pays producteurs de vêtements et il y a beaucoup de victimes spécialement les coutrières fabricants de vêtements, cette campagne est très importante parce qui nous donne l’opportunité de aider les victimes de l’exploitation et les entreprises devront intervenir et payer un salaire digne a leurs travailleurs.

    Camila Garcia
    Abedules

    RépondreSupprimer
  24. Je pense que les victimes de la mode sont les personnes qui acheter vetements compulsivement, mais, les vrais victimes sont les personnes qui travaillent une quantite d´heures trop grande pour le salaire qui ills recevoir. Particulierement, les femmes du Bangladesh, Chine, et Indie, qui sont explotées, et ne pas recevoir le salaire sufficient pour couvrir les besoins de base, comme la nourriture, les loyer, les medicaments. Je pense que il est injuste que les gouvernements fixent les salaries et sont enrichis de la pauvreté au ouvriers. Les ouvriers souffrent consequences desastreuses, comme le malnutrition, pas de education, et pas de temp pour oucupper des enfants, toutes les vêtements sont payées avec le sang et la sueur des travailleurs exploites.

    Juan Sebastian Ruales
    5to Abedules

    RépondreSupprimer
  25. dans le video, je peux voir que l'inhumanité de les personnes quand nous parlons d'argent. pour moi ce ne pas posible penser de la situation de tous les personnes qui sont affecte par les travaux épuisés; mais ce ne est pas la pire chose les salaires sont terribles, les conditions sont horribles et le travaille est fatigant. en fin je pense que ce problemme devrait terminer.

    Sebastian Castillo
    Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  26. Lorsque j'ai vu la vidéo d'abord j'ai pensé aux acheteurs je pensaient qu'ils étaient les victimes de la mode car ils achètent les vêtements chers mais après j'ai compris qu'il s'agissait des travailleurs parce qu'ils travaillent trop et sont très mal payés moins que le salaire minimum .
    Ça me plait cette fondation qui aide les victimes de la mode car ce n'est pas seulement une manque d'argent mais aussi une manque d'éducation et de nutrition qui échappe à la mode

    Thomas Leoro
    2do Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  27. Quand j´ai lu le titre de la vidéo j’ai pensé que les victimes de la mode étaient les accros du shopping parce que la première image qui apparaissait dans la vidéo était d'une cliente dans un magasin. J’ai été très surprise de voir que la vidéo parlait de la maltraitance des couturières. À la fin de la vidéo je me sentais très triste pour tous ces gens qui n’ont pas un salaire suffisant pour couvrir leurs besoins de base. C’est incroyable les conditions inhumaines qui les couturières doivent traverser chaque jour. À mon avis, cette problématique est inacceptable car chacun a le droit à une vie digne. En plus, je crois que les gouvernements ne doivent pas fixer des salaires en dessous des salaires de subsistance, plutôt, ils devraient se préoccuper de la santé et sécurité de ses citoyens.

    Paola Peralta
    Abedules

    RépondreSupprimer
  28. 1. Expliquez en 5 lignes l’opposition "victime de la mode" / "vraie victime de la mode"
    Un vraie victime de la mode est la personne qui achete régulièrement des vêtements non pas parce qu’elle a besoin mais parce qu’elle veut. De plus la mode change tout le temps. En conclusion ce sont le gens qui dépensent beaucoup d’argent sur les vêtements qui sont à. La mode.

    2. Que pensez-vous de cette problématique?
    Je pense que c’est un grand problème car beaucoup de personés souffrent a cause de la mode. Les ouvriers ne peuvent pas maintenir leurs familles. La plus grand injustice est que nous payons $40 pour un pantalon tandis que la personne qui produits la chemise gagne moins 10 centimes.





    RépondreSupprimer
  29. Les victimes de la mode sont communément les personnes qui la mode les attire, mais la réalité est que les vrai victimes de la mode sont les personnes qui travaille pour un Enterprise et elles (parce que la plupart sont des femmes) sont traités injustement. A mon avis, je pense qu’est triste que les « personnes importants » profitent du travail des autres. J’appuie cette campagne qu’est présenté dans la vidéo parce que je ne crois pas juste qu’ils traitent les personnes dégradant et ne donnent pas un bon salaire et payer ce que elles méritent.
    María Paula García
    5to Eucaliptos

    RépondreSupprimer
  30. Aujourd'hui les gens qui achètent les vêtements sont les vrais criminels parceque le capitalism qui est forme est tres forte parceque touts les femmes qui travaille pendant beucoup d'heures sont des victimes, je crois que sa est tres mauvais parceque des families de femmes souffrent beaucoup et il y a beacoup des problems comme le pauvreté et le famine. Devéria soutenir la campagne

    RépondreSupprimer
  31. Le video est vraiment choquant mais réaliste. Normalement nous ne pensons pas en les responsables de produits qu'on achete. Les personnes qui habitent au pays pauvres souffrent les conséquences de cette économie matérialiste et injuste. On dois faire conscience que notre realite est excellent en comparaison. Je pense que la campaigne est une bonne idée, car un petit changement fait une différence.

    Eduardo Roman

    RépondreSupprimer
  32. J'ai dejá commenté dans le mail
    Sara Sosa

    RépondreSupprimer
  33. Je pense que le video c’est très réaliste et laisse beaucoup a penser parce que les vraies victimes de la mode c’est les personnes qui travaillent trop mais ils ne pas recevoir une salaire digne. Je pense que ce problème continuera jusqu'à ce que nous pouvons sensibiliser à cette question est de savoir si est grave et je pense que nous devais faire un changement, en particulier exponiendo choses comme sa vidéo.

    Matías Contreras
    2do Bac Abedules

    RépondreSupprimer
  34. Je pensé que ce problème est très grand parce que les industries textiles ne se sensibilisent pas, et ils continuent leur production ou le coût et plus faible. Il faut sensibiliser parce que les couturiers ne devraient pas continuer à vivre dans ses conditions du travaille inhumaines, avec salaires que ne sont pas suffisant pour couvrir ses besoins. Les couturiers sont les vraies victimes de la mode, parce qu’elles doivent travailler dans conditions inhumaines. Les industries textiles et les gouvernements devraient sensibiliser et donner ces personnes un salaire digne pour leur travai
    Ana Belén Chávez, J'ai deja aussi commenté dans le mail

    RépondreSupprimer